Les Jours d’après – Se tenir debout

Le Palais de l’Elysée sortait timidement du brouillard de pixels dans lequel était plongé l’écran de mon smartphone, lorsqu’une clameur monta de la rue. Cette foutue connexion 4G, mis à mal par des semaines de streaming aux goûts inégaux avait eu raison de l’effet de surprise. Et je goûtais amèrement la drôle de sensation d’être spolié dans mon propre film.

Publié le